ForoACUI compte avec Corvina REX dans sa XXIe édition tenue en Galice - Corvina Rex Frescamar
3701
post-template-default,single,single-post,postid-3701,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

ForoACUI compte avec Corvina REX dans sa XXIe édition tenue en Galice

ForoACUI compte avec Corvina REX dans sa XXIe édition tenue en Galice

showcooking Laura Castelblanque Corvina REXL’île de La Toja, à Pontevedra, accueille chaque année ForoACUI, une réunion intéressante qui réunit des intervenants de premier plan et un large public.

C’est un forum sur les ressources marines et aquacoles des rias galiciennes, ouvert à quiconque souhaite discuter et réfléchir sur ces questions, qu’il s’agisse d’étudiants, d’investigateurs, de producteurs ou d’agents publics.

L’édition XXI a accroché l’affiche « complète » dans la semaine précédant à sa célébration, ce qui montre l’intérêt croissant suscité par ces questions.

Frescamar et ses produits protagonistes du cocktail de clôture

Frescamar Alimentación a été présente cette année également dans le côté gastronomique en tant que société responsable du show cooking avec lequel la réunion a été clôturée.

Le responsable de la qualité de l’entreprise, Eduardo Soler, a apporté son soutien à l’explication de chacune des élaborations exécutées avec les différents produits de Frescamar par Laura Castelblanque, étudiante au Campus de la Gastronomie et de la Gestion Culinaire (GASMA).

Le futur chef a préparé quatre recettes suggestives: Corvina REX Confite, Gorgée de Ceviche de Bar BIO, Tempura de Daurade BIO avec mayonnaise de Codium et du sel citronnée et Tiradito style asiatique de Seriole.

Le forum a intégré d’intéressants exposés monographiques et des groupes de travail, suivis d’un débat ouvert, dans lequel se détache la table consacrée à l’aquaculture pendant le matin de la deuxième journée.

Ángeles Vázquez, Directrice Générale Adjointe de l’Aquaculture de la Xunta de Galicia, a parlé du “Développement durable de l’aquaculture: son financement par le Fonds Européen pour la Mer et la Pêche”, tandis que Manuel García, biologiste à la Sous-direction générale, a concentré son intervention sur les “Projets de bonnes pratiques financées par le FEMP dans le secteur de l’aquaculture”.

logo AEMPM


Esta web utiliza cookies propias y de terceros para ofrecerte un servicio más personalizado y una mejor experiencia de acuerdo a tus hábitos de navegación. Si continúas navegando, consideraremos que aceptas su uso. Puedes obtener más información visitando nuestra política de cookies
ACEPTAR

Aviso de cookies